POESIE

Rues 
Les rues sont vides. Les fenêtres
S'ouvrent enfin sur la nuit.
On voit des passants
Et des chats qui sortent des murs.
Elles conduisent très loin
Les rues que nous avons suivies.
Jusqu'aux lisières des forêts
Jusqu'au souffle bas de la mer
Les rues qui s'écroulent ce soir
Avec les villes de poussière
Les rues des gens. Les rues des mots
Dans les dédales du poème. 
Georges Jean (1920-2011)

Résultat de recherche d'images pour "gif bon mardi chat"